Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juin 2008 4 12 /06 /juin /2008 11:05



Attention si vous n'avez pas vu ce film !!!

C'est en regardant les bonus du Zone 2 français que les intervenants abordaient un point intéressant à ce merveilleux film qu'est Dog Soldiers.

Film au combien jouissif. Buter des lycanthropes avec des MP5, Shotgun, beretta, casserole, poing. Faut bien faire avec ce qu'on a (rappelez-vous Shaun of the dead lorsque Shaun et Ed défonçent 2 zombards avec des ustensiles de cuisine). MAis rien ne vaut un vinyle de Sade, pas vrai ?

MAis revenons à nos loup-garous avec un petit résumé.
(merci devildead)
"Une petite troupe de soldats anglais est héliportée dans les highlands écossaises pour une mission d'entraînement. Ce qui ne devait être qu'un jeu de guerre grandeur nature se transforme rapidement en carnage avec l'intrusion inopinée de lycanthropes qui n'aiment vraiment pas voir débarquer des intrus sur leur territoire !"

Le film de Neil Marshall peut se décomposer en 3 parties comme le dit l'acteur San Pertwee dans l'interview du DVD.
"Le film commençe avec des militaires en manoeuvre puis se transforme en une poursuite pour finir comme Zoulous".

Dog Soldiers nous plonge dans un décor nous montrant les spendides Highlands d'Ecosse et du Luxembourg pour les plans rapprochés.

Avec 2 scènes alléchantes qui mettent tout de suite dans le bain. L'attaque d'un couple urbain dans leur tente. La femme se faisant aspirer comme dans Jaws. Il ne faut pas empiéter sur le territoire des "prédateurs". Non mais ces gens de la ville se croient tout permis. Et qu'est-ce qui leur prend de s'isoler dans une forêt ? Ce genre scène est devenu maintenant un passage obligatoire pour tout slasher qui se respecte.

La 2ème scène présente le soldat Cooper joué par Kevin McKidd. Il doit passer un entretien de sélection pour passer dans les forces spéciales. Cette scène est bien réalisée quand on l'a voit pour la première fois. Serait-ce une évasion ? Une chasse à l'homme comme dans le film du même nom de John Woo ?
Cooper réussi à échapper à ses assaillants mais se fait rattraper à cause d'un chien et tombe avec le capitaine Ryan en charge de cet entretien. Après les félicitations du capitaine. Ce dernier demande à Cooper de tuer le chien signe d'intégration et dernier test pour cette sélection. Cooper refusera et se défendra. malheureusement (ou heureusement) il perdra sa place dans les forces spéciales. Il réintégrera sa section.

Ces 2 scènes qui ne rentrent pas directement dans l'histoire mettent en place le danger, les lieux (présence de loup-garous), et la nature des persos.

Après ces 2 scènes de présentation, on retrouve donc la section de Cooper commandé par le sergent Wells. La section se compose de 6 soldats.


1. Les militaires en manoeuvre

Cette première partie présente les soldats devant faire un exercice d'entraînement (avec balles à blanc) dans les Highlands d'Ecosse (ce qui rapelle la même situation que "Sans Retour" de Walter Hill, le lieu différent; n'est-pas PArk ?). L'avantage c'est de montrer des soldats guère motivés par cet exercice surtout Joe Kirkley. Looper le match Angleterre-Allemagne, quand même ?
On retrouve l'esprit de camaraderie propre à "Saving Private Ryan" (hein Tib). Pourquoi faire cette mission alors qu'on pourrait être tranquille chez soi au chaud. Bien sûr film british oblige le 2nd degré est présent. L'avantage de cette première partie est d'avoir des dialogues qui font mouche (language militaire). La partie Légendes urbaines nous rappelle chaque conte que l'on entend (des rumeurs en gros). Cooper raconte l'histoire des loups-garous qui se termine par un beuglement de zombard par tous les soldats. Chacun des soldats est brillament présenté durant la séquence au coin du feu. Un passage rappelle la séquence ou Quint dans "Jaws" raconte son histoire su l'USS Indianapolis. Le sergent raconte son passé dans la Guerre du Golfe (histoire dure). Cette première partie se termine juste après qu'une vache écharpée s'écrase sur le feu de camp.



2.La poursuite


Cette partie devient plus inquiétante. Certains soldats se posent des questions. L'isolement commençe à se faire sentir. La section rejoint le camp des forces spéciales. Oh surprise il ne reste que les armes et les entrailles des défunts soldats. Là, les questions font place à l'inquiétude. On se retrouve dans la situation similaire à "Prédator". L'exercice laissant la place à une mission de sauvetage. La section du sergent Wells s'empare des armes chargées à balles réelles. Ils retrouvent le seul survivant :le capitaine Ryan dans un rôle similaire à celui du général trouvé Starship Troopers foutant la trouille aux soldats dans le fort. Mais Bad News la radio est H.S.

La nuit commençant à venir les soldats cherchent un moyen de fuir ces lieux. C'est l'attaque des loups-garous. Les soldats se replient et parviennent à échapper dans une magnifique scène de poursuite en forêt qui se termine par la mort d'un des soldats et l'eviscération du sergent. Ce dernier sera sauvé par Cooper qui lui remettra ses tripes dans le ventre (scène quasi similaire au Soldat Ryan dans le débarquement). Beurk.
Les soldats seront sauvés par l'arrivée de Megan (une zoologiste étudiant les loup-garous). IL faut bien une présence scientifique.


3. Le siège

La section, Megan et le Cap. Ryan se retrouvent dans une maison isolée. On connait la suite. Les références sont + flagrantes Et l'humour aussi. (voir la scène de vomi et la fight au poing de Spoon contre un loup garou, ou les gars qui prennent leur aise en mangeant et buvant du thé).
Dans cette dernière partie c'est la défense contre un envahisseur invincible (ou sont les balles en argent ?) qui revient sans cesse. On peut parler de 2 références croisées : Assaut ( le lieu isolé sans téléphone, l'électricité vacillante, les assauts répétés et organisées)
La nuit des morts vivants (maison de campagne isolée, les loups garous qui veulent dévorer les humains, la contamination après une morsure).

Le résultat se teminera par des pertes et des trahisons (2). le Cap. Ryan avouera qu'il souhaitait capturer un des loups-garous pour en faire une arme de guerre. Il sacrifie ses propres hommes :ceux des forces spéciales (d'ailleurs on ne voit jamais leur visages). C'est la même situation que ce salaud de Burke dans "Aliens".
Il ne faut pas oublier la référence évidentes dailleurs cité par le soldat Spoon "Zoulous" de Cy Enfield (avec M. Caine) Film très populaire En G-B(d'après le DVD et rediffusait autant de fois que La grande Vadrouille en France).
L'autre référence vient aussi de Evil Dead (la cabane dans les bois, la caméra faisant des accélérés, le cache-cache dans la maison) et la fight au corps à corps entre Spoon et un loup-garou (assez marrante d'ailleurs). Les munitions et les hommes se faisant de plus en plus rares Un des hommes tentera une sortie similaire à Assault mais plus drôle puisqu'on voit le souffle du loup-garou dans son dos). J-F Richet reprendra cette séquence pour la fuite de la psy. et la voleuse dans Assaut version 2005. Sans oublier bien sûr une explosion: celle de la grange (c'est radicale et ça rappelle une certain Assaut de J. Carpenter, non ?
Vient ensuite une référence à "Une nuit en enfer "avec la scène d'un corps décapité et une giclée de sang sur un pare-brise (idem que dans Versus). La scène de pousuite dans la maison est assez référentiel à "New York 1997" quand Snake veut échapper aux cannibales en traversant les murs d'un immeuble (brillament repris dans Dog Soldiers). Sans oublier bien sûr "Braveheart" avec l'évocation de William Wallace et l'utilisation de l'épée.

Le film se termine avec la survie de Cooper et de Sam le chien après une explosion. Les dernières images sont marrantes. On voit une première page d'un journal avec le score du match de football et Cooper faisant une déclaration (on se croirait dans un pure tabloid anglais). Sans oublier les photos prises pour se défendre qui maintenant constituent des preuves.

Trailer en VO

Partager cet article

Repost 0
Published by Oreo33
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Oreo33
  •  Oreo33
  • : Un imbécile heureux !
  • Contact

Profil

  • Oreo33

Recherche