Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 août 2015 2 18 /08 /août /2015 22:19

 

 

Hier soir, avait lieu l’avant-première du film au cinéma UGC Bercy de Paris, dans la salle 33 (oui, il faut préciser). C’est dans une salle blindée mais dans la bonne ambiance que l’équipe du film est venu présenter ANTIGANG. Il y avait le réalisateur Benjamin Rocher, les producteurs dont Raphaël Rocher..., le scénariste Tristan Schulmann et les acteur Alban Lenoir (Yeah !) et Stéfi Celma, Oumar Diaw...

 

Quand l'équipe du film est arrivée, ce fût un tonnerre d’applaudissement qui l'accueilli. Et ce fût aussi le cas à la fin du film. Cette séance fût spéciale puisque comme l'expliquait Benjamin Rocher, c'était la première diffusion du film en public. Mais l'accueil avant et pendant le film fût géniale et galvanisant. Mérité pour ce film qui incarne l'anti-TAXI.

 

Résumé :

 

« Serge Buren, flic légendaire, et son équipe de jeunes policiers aux méthodes peu orthodoxes, sont aux prises avec un groupe de braqueurs violents et expéditifs quant aux méthodes utilisées pour commettre leurs méfaits. N'hésitant pas à se servir d'armes de guerre et de bombes pour dévaliser bijouteries et banques. Face à de tels ennemis, les policiers devront user d'ingéniosité pour les arrêter avant qu'ils ne fassent plus de victimes. »

 

Très attendu pour ma part, l'impatience de découvrir fût largement récompensé. Les première minutes d'ANTIGANG annoncent la couleur. La scène se passe de nuit. Un braquage a lieu, aussi minuté que celui du début du flic du Beverly Hills 2. D'ailleurs, je me demande si il n'y avait pas Anthony Pho dans le gang des braqueurs. En parallèle, on nous présente l'antigang donc avec Jean Reno, Alban Lenoir, Carolina Munro. Une introduction tendue mais détendue à la fois avec des répliques ironiques mais françaises sans être beaufs.

Peu après, l'équipe de flics arrive à arrêter les braqueurs au terme du baston musclée. Et là le générique arrive en même temps que l'arrestation avec en fond une reprise superbe.

ANTIGANG donnera le ton, à la fois comique et bourré d'action pendant le reste du film. Mais attention, ça ne veut pas dire qu'il n'y a pas de passages tragiques ou tristes. Car, c'est là ou le film réussit sa mise. Faire à la fois un superbe film d'action décompléxé mais crédible et fun et avoir des moments sérieux comme la mort de personnages. La comparaison ne manquera pas. D'ailleurs, les affiches le montrent en comparant le film avec L'ARME FATALE et BAD BOYS. Plus pour leur ambiance. Mais on pourrait aussi citer 48 HEURES, LE DERNIER SAMARITAIN, ou PEUR SUR LA VILLE. Des films misant sur l'action mais privilégiant les personnages aussi. Comme POINT BREAK ou THE TOWN aussi.

Les scènes d'action sont impressionnantes aussi. J'en veux pour preuve la point d'orgue de la fusillade à la BNF de Paris. Un lieu de tournage original permettant de profiter des lieux atypiques de Paris et espacés. C'est aussi une scène d'une rare intensité. Elle surpasse sans problème celle de la prison dans Mesrine (ouch, je vais avoir des problèmes). Mais les combats au corps à corps ne sont pas en reste grâce au chorégraphe Manu Lanzi.

 

Dopé à la bonne humeur communicative ANTIGANG file à toute allure pour ne plus vous lâcher. Le découpage des scènes est exemplaire. Alternant, scènes d'actions dont une avec Jesse Jiaudin assez bourrine. Et puis voir Jean Reno dégainer son pistolet ou sa mitraillette rend le personnage badass comme il sait les jouer.

 

Montrant une image de la police plus positive (dont une réplique hélas vraie sur les fonctionnaires) que certaines comédies, l'équipe de Buren forme une grande famille ou chaque membre s'entraide comme 36 quais des orfèvres moins le drame et le tragique du film (excellent cela dit, mais un peu badant). ANTIGANG est un rollercoaster jouissif qui n'a pas peur de sa lâcher et de proposer un cinoche populaire de qualité : la grande classe. Oui, même la sonnerie de téléphone aussi. Mais chut. ^^

 

 

 

Après La Horde, la première mi-temps de LA HORDE, Benjamin Rocher signe un autre excellent film, bien écrit et à la bonne humeur communicative. Du Fun. BIG UP à Capture The Flag films et EMPREINTE DIGITALE ! BOOOYAHH !

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Oreo33
commenter cet article

commentaires

Mr Vladdy 14/11/2015 10:52

Le film n'est pas parfait mais je l'ai quand même bien aimé. J'en abuserais pas mais je le reverrais avec plaisir je pense ;-)

Présentation

  • : Oreo33
  •  Oreo33
  • : Un imbécile heureux !
  • Contact

Profil

  • Oreo33

Recherche