Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 avril 2014 5 04 /04 /avril /2014 00:02

La-Creme-de-la-creme-film-640x307.jpg

 

Imaginez un film sur une grande école de commerce présentant les clubs, les réseaux, la vie de débauche des futurs élites ? Comme les Lois de l'Attraction ? Un peu, oui. Même si le film s'inspirant des modèles de films de campus U.S.

 

 

Résumé :

« Dan, Kelliah et Louis sont trois étudiants d'une des meilleures écoles de commerce de France. Ils sont formés pour devenir l’élite de demain et sont bien décidés à passer rapidement de la théorie à la pratique. 
Alors que les lois du marché semblent s’appliquer jusqu’aux relations entre garçons et filles, ils vont transformer leur campus en lieu d’étude et d’expérimentation.
La crème de la crème de la jeunesse française s'amuse et profite pleinement de ses privilèges : tout se vend car tout s’achète… mais dans quelle limite ? »

 

Peu avant que le film, Canal + précise qu'ils ont aimé. Symbole de qualité ou copinage ? Lol

Un peu des deux je dirais. ;-) Si on regarde les débuts du collectif kourtrajmé. J'avoue, je n'ai pas vu Sheitan, le premier long de Kim Shapiron mais Dog Pound son précédent long était une pure réussite. Un film d'une dureté qui se déroule dans centre de détention et qui suit le parcours de trois nouveaux détenus mineurs incarcénés.

 

1077099_698513583539360_1532935274_o.jpg

La crème de la crème marque le retour du cinéaste en France après l'expérience U.S. De Dog Pound.

Avec le scénariste Noé Debré, Kim Shapiron vont écrire un le scénario et les dialogues du film. L'idée est de présenter une vision contemporaine des élites.

« Les Grandes Ecoles sont des univers clos, qui obéissent à leurs propres règles, leur langage, leurs codes, et un folklore unique : un terreau parfait pour faire du cinéma. (...) La Crème de la Crème est un film sur la génération Y (...) le film parle plus de misère sexuelle que de prostitution et il parle plus de misère affective que de misère sexuelle. Tout ça n'est qu'une manière d'aborder la difficulté de l'amour pour cette génération. Quand à mes héros, qu'ils fassent partie de l'élite ne les met pas à l'abri d'une certaine forme d'errance. « 

Filmant à nouveau un trio, le film promettait une ambiance de débauche, de sexe sur la future élite. Le résultat ? Un début brillant mais qui pêche dans le dernier tiers du film quand les 3 personnages ont des remords et qu'on ne comprend pas trop ou le film veut en finir surtout à la dernière scène, maladroite je trouve. Tu as l'impression de rester en suspens. :-( Comme si on tentait de pardonner aux personnages ce qu'ils ont fait.

 

Pourtant le début très prometteur nous montre le discours du directeur de l'école qui demandera aux étudiants de se regarder parce qu'ils vont changer en cours d'année. S'en suit une présentation de Jaffar et de Dan qui vont à une soirée pour pécho. Ils y feront la connaissance de la mystérieuse Kelly puis à une autre soirée du charismatique Louis. Brillamment photographié et filmé (les scènes de boite de nuit sont superbes). On n'avait pas vu cela depuis les épisodes de Misfits ou Spaced en immersion. Et voir les étudiants reprendrent le Connemara de Michel Sardouille devrait faire mousser ce cher Vladdy ou plus tard quand le trio chante Les gentils / Les méchants de Michel Fugain ou quand Jaffar après avoir fait crac crac cantonne Ecoute-moi Camarade 2 fois (hilarant !^^). Mais Kim Shapiron a su s'entourer avec les guest de Justice, Kavinsky et Mouloud Achour (pote du réal.). Un caméo mieux fait que celui de l'animateur dans le CHOC DES TITANS.

 

1941554_698513473539371_645864678_o.jpg

 

Au début du film, tu penses que tu suivras le parcours de Dan et Jaffar (un peu comme ceux d'American College); mais le film va s'attacher à Louis, Dan et Kelly et leur plan pour satisfaire leur client. Car leur business repose avant tout sur la loi du marché. Ils proposent à la fois l'offre et la demande dans leur école puis dans les écoles proches de la leur. La mise en place du deal, les contacts sont la partie la plus réussie. On se croirait dans un film de gangster ou de finance.

Là ou lle film baisse un peu; c'est quand les personnages commenceront à avoir des remords (surtout Dan) et ou Kelly et Louis commenceront à se rapprocher (peu crédible). Cela arrive au moment ou Dan tombe amoureux d'une fille qui s'offre aux autres et quand des élèves vont déconcer le deal à la direction. C'est dommage car à ce moment-là tu as l'impression que le film cherche à justifier les actes, comme si on n'assumait plus ce qu'ils ont fait. Un point intéressant sont les cours passages avec les familles respectives

 

10015116_694633307260721_411620782_o.jpg

 

La crème de la crème demeure tout de même un film intéressant surtout au vu des personnages attachants : Jean-Baptiste Lafarge en impose grave, les musiques, les scènes de boite de nuit et la description du milieu étudiant des grandes écoles semble crédible (le castes avec les clubs et peu flatteur. C'est dommage que la fin soit ratée (devant le conseil de discipline) et que le film n'aille pas au bout des prometteuses idées du départ (que deviennent les futures élites ? Pourquoi ne pas avoir pousser plus loin les parallèles entre la loi du marché et les rapports entre les étudiants ?). On attendait de la folie. Dommage, le film aurait pu se hisser sans problème au côté des réussites comme Les Lois de l'attraction, Harvard Story et Skulls...

 

 

Sources : allociné

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Oreo33
commenter cet article

commentaires

Roggy 17/04/2014 21:14

Pas forcément. Ca ressemble beaucoup à "Frontières" de Xavier Gens.

Oreo33 17/04/2014 22:28



Pas vu celui-là. :-(



Roggy 15/04/2014 21:47

Sheitan est un film d'horreur à la française. Pas toujours maîtrisé, un peu fatiguant par moment et puis Cassel en roue libre.

Oreo33 17/04/2014 20:40



Merci. Tu le recommandes ?



Mr Vladdy 13/04/2014 01:18

Après visionnage je suis mitigé pour ce film. Pas inintéressant, on apprends rien pour autant et les acteurs ainsi que la mise en scène ne m'as pas convaincu. J'ai même eu le droit à l'un des
baisers de cinéma les plus ridicule que j'ai pu voir je trouve. Bref, pas mauvais mais c'est pas ma came...

Oreo33 17/04/2014 20:28



Sur quoi "on n'a apprend rien" ?


Je n'ai pas compris la fin. Soit ils tombent amoureux mais pourquoi l'avoir durer aussi longtemps. Dommage que la fin gâche le plaisir du film.



Roggy 04/04/2014 20:12

Bizarre que le gars qui a fait Sheitan et Dog Pound se retrouve là avec ce sujet...

Oreo33 12/04/2014 21:14



Il me semble qu'il s'est attaché au sujet pendant la production de Dog Pound. 


Comment est Sheitan ? 



Mr Vladdy 04/04/2014 15:17

Encore un peu sceptique, je ferais peut être le déplacement ;-)

Oreo33 12/04/2014 21:13



C'est bien de tenter. ;-) 


Alors, il était comment ?



Présentation

  • : Oreo33
  •  Oreo33
  • : Un imbécile heureux !
  • Contact

Profil

  • Oreo33

Recherche