Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juin 2008 5 13 /06 /juin /2008 20:52


Sorti en 1998 HARD RAIN est un jeu de chat et de la souris sur fond de film catastrophe (pluie torrentielle) et d’action (gunfights, explosions) réunis.

Des pluies torrentielles s’abattent sur la ville de Huntinburg dans l’Indiana. Face à cette montée des eaux la ville est évacuée et le shériff organise le départ des derniers habitants. Non loin de là passent Tom et Charlie 2 convoyeurs de fond qui finissent leur journée de travail. Et la journée a été bonne (3 millions de $). Malheureusement le camion tombera en panne aux abords de Huntinburg. Cette opportunité sera saisi par Jim et ses complices pour dérober le précieux magot. 1 des 2 convoyeurs ne s’en sortira pas (devinez qui ?) au cours d’une fusillade. Réussissant à s’enfuir avec l’argent Tom tentera d’échapper à ces hommes sans scrupules dans une ville inondée.

Mon dossier de presse terminé passons aux choses sérieuses. HARD RAIN est réalisé par un technicien ayant fait largement ses preuves sur des films spectaculaires. Originaire du Danemark Mikael Salomon a été directeur de la photographie sur beaucoup de films dans son pays natal. Puis au début des années 90 il s’exilera aux USA. Sa longue expérience lui sera bénéfique puisqu’il travaillera encore sur la photographie de plusieurs films spectaculaires ou fantastiques (BACKDRAFT, THE ABYSS) mais aussi pour les autres genres sur ARACHNOPHOBIA et ALWAYS. M. Salomon est maintenant réalisateur et il a dirigé plusieurs épisodes de série TV : ALIAS, puis pour HBO : ROME et BAND OF BROTHERS sur les épisodes 3 et 10 (raaah quelle putain de série !!).

L’histoire est écrite par Graham Yost (SPEED, BROKEN ARROW, MISSION TO MARS, LE DERNIER CHATEAU et 2 épisodes sur DE LA TERRE A LA LUNE et BAND OF BROTHERS)
HARD RAIN représente un défi de taille sur le plan logistique (filmer une pluie de nuit et des inondations). Le but est de trouver un endroit ou filmer les scènes d’une ville inondée. Plusieurs scènes seront filmés en studio en Californie et au Canada. Pour conserver le réalisme des destructions mais aussi la sécurité de l’équipe le réal utilisera les maquettes (dont la destruction du barrage qui ressemble à celle de DANTE’S PEAK), les effets visuels et les cascadeurs.

Le réal sera aidé par un casting des plus croustillants :
Christian SLATER (aussi producteur exécutif) qui interprète Tom
Morgan FREEMAN qui interprète Jim (superbe chapeau)
Minnie DRIVER qui interprète Karen (elle cherche à protéger l’église)
Randy QUAID qui interprète le shérif (ah l’accent !)

Mais revenons à l’histoire. En terme d’action le film propose plusieurs poursuites dont une en jet ski dans les couloirs d’une école, des gunfights dont un très réussi dans un cimetière et une église, des explosions. L’autre point fort est qu’il conserve son suspense tout le long même si on sent la fin venir (qui s’en sortira). L’originalité vient aussi du retournement de situation (pas des plus réussis d’ailleurs).

Attention spoilers

Randy Quaid qui s’empare de l’argent et qui veut tuer Tom et Jim. Matez son regard. Attiré par l’appat du gain il retournera sa veste. Les gentils deviennent méchants et vice versa. Il utilisera les techniques de chasse (contournement, feu dans l’église).
Et il faut souligner l'alliance Tom/Jim.

Fin des spoilers

HARD RAIN jongle parfaitement avec les 2 genres : action et catastrophe (l’un ne prenant pas l’avantage sur l’autre).
D’un autre côté il y a quelques situations comiques bibliques (non Tib pas Ezekiel 25 verset 17) et un hommage à la chanson RIVER de B. SPINGTEEN et religieuses (se faire assommer par un crucifix). Le film est réussi grâce à l’approche du réal de filmer des scènes très difficiles (on en ressort mouillé) mais aussi grâce à un photographie très efficace (jaune ambrée et bleu) rappelant par moment celle de BLADE 2 pour le contraste nuit/jour. Mais il ne faut pas le prendre au sérieux. Ç’est un très bon divertissement et mention spéciale pour les acteurs R. QUAID et M. FREEMAN. A noter aussi la séquence d’ouverture de plus de 3 min qui va du mont Paramount jusqu’au visage du shérif dans la ville. Et le réal n’oublie pas de nous indiquer le niveau d’eau (la statue du centre-ville). Lol

Sources
Imdb

 

Trailer

Partager cet article

Repost 0
Published by Oreo33
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Oreo33
  •  Oreo33
  • : Un imbécile heureux !
  • Contact

Profil

  • Oreo33

Recherche