Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juin 2008 5 13 /06 /juin /2008 20:44

Le film de Phil Aleden Anderson est un bon mélange de thriller, de suspense, de politique, d'ironie et de film de casse. La jaquette du DVD m'avait intrigué. Un peu comme la série Mission Impossible.
Avec un casting prestigieux :

Robert Redford
Sydney Poitier
david Strathairn
Dan Aykroyd
River Phoenix
Mary Mc Donnel
Ben Kingsley
Stephen oelovsky
James Earl Jones

Petit résumé

Martin Bishop (Robert Redford) et son équipe forme un groupe de pirateurs hétérogènes chargés de vérifier les systèmes de sécurité des grandes entreprises(multinationales, banques d'affaires...).
Un jour deux agents de la NSA leur demanderont de piquer une boîte noire au procédé révolutionnaire. (les hackers apprécieront)

Un créneau assez porteur. Ce sont des consultants qui donnent leur avis en pénétrant et en volant dans les bâtiments étudiés mais ils rendent la monnaie.
On peut dire que ce qu'ils font est assez original. Tout comme les compétences hétéroclites (5 syllabes je suis bon , lol) des différents membres.
Nous avons :
un ancien membre de la CIA (Sydney Poitier)
un as des gadgets (dan Aykroyd)
un jeune génie (River Phoenix)
un ingénieur du son aveugle (David Strathraim)
une prof de piano (Mary Mc Donnel)
Un leader ancien pirates informatique idéaliste de la fin des 60's (Robert Redford).

Je pense que le film est divisé en 3 parties:

la présentation des persos

En commençant par un flash-back se déroulant en 1969 dans une université par un temps ennigé la nuit.
le réal nous présente deux étudiants voulant pirater le système pour changer le monde. Avec une réplique qui tue "Pouvoir au peuple"
Il y a Martin (Robert Redford) et Cosmo (Ben Kingsley). Cosmo sera capturé par la police et Martin s'en sortira mais il sera traumatisé par la capture de son ami. A signaler que la transition vers le présent est très bien réalisée. En fait au début du film, l'image est présenté comme 4:3 (ceci n'est pas un défaut de votre téléviseur aurait dit la voix d'AU DELA DU REEL). A la fin de la capture la neige recouvre l'image, cette dernière se fond pour devenir un écran TV enneigé, l'image redevient normal.
La caméra recule et tourne vers la droite: on découvre l'équipe.
Cette partie s'arrête quand l'équipe découvre les ecrets de la boîte noire.

Le deal et la capture

Après une première partie glamour et de bonne humeur
le vol de la boîte noire se déroule sans problème. Arrivera le blème ou notre équipe découvrira ce qu'est cette boîte noire. Elle a la capacité de décoder les systèmes codés des organisations ou institutions.
Ce que résume l'ingénieur du son:
"La cryptographie se base sur des problèmes mathématique si complexes qu'on ne peut résoudre sans décodage."
D. Grease (Syndney Poitier) assez inquiet résumera bien la situation:
"Il n'y a pas un Etat sur cette terre qui ne tuerait pour avoir ce truc". Et c'est là que la musique très jazzy passe à une musique plus angoissante (sons aigus et répititifs). Au moment du transfert Martin et son équipe s'aperçevront de la gravité de la découverte en se faisant pourchasser. Martin se fera rattraper par ses commanditaires ou pendant qu'il sera enfermé il fera une découverte fracassante.

Martin est finalement relaché. il décide de retrouver la boîte noire avec l'aide de son équipe. Il doit donc retrouver son lieu de détention et organise un casse avec son équipe. Cette partie sera un mix entre la première et la deuxième des plus réussies.

Je ne vous dis pas la fin sinon on m'enverra les chinois du FBI. (je sais elle est pas drôle cette vanne, il faudrait que je revoie d'anciens Jackie, lol)

LES EXPERTS / SNEAKERS est un film bien sympathique qui se laisse découvrir pour ne serait-ce que son casting et son humour. Même si ce ne sont pas de grands rôles, chacun des comédiens fait preuve d'un grand sens de l'humour (même Robert).

Dialogues:
Quand Martin vient chercher son chèque auprès d'une employée de la banque testée
"Des gens vous payent pour entrer chez eux par effraction afin de s'assurer que personne pourra le faire ?

Martin :
"Il faut bien gagner sa vie"

L'employé
"Ce n'est pas très reluisant".

Martin et les employés de la NSA au sujet du deal

Martin:
"C'est vous que j'entends respirer à l'autre bout du fil".

le gars de la NSA:
"Non c'est le FBI. Nous ne faisons pas de surveillance".

Martin:
"Vous renversez des gouvernements pour mettre en place des dicateurs alliés".

Le gars de la NSA:
"Non c'est la CIA. Nous protégeons les communications de l'Etat, déchiffrons les codes ennemis. On est le gentils Marty".

Martin:
"Vous ne savez pas à quel point ça me soulage"

Pour finir je dirais que ce film est un mélange d'OCEAN'S TWELVE, de MISSION IMPOSSIBLE et de A-TEAM.
Mais il conserve un petit message politique. Le film est sorti en 1992 (fin de la guerre froide et pauvreté aux US).
C'est un discours sur la transition des stratégies politiques mondiales. Nous sommes passés de la course aux armements aux technologies de l'information.

Je suppose que la conséquence des technologies, des moyens de surveillance a été mis en avant dans le genial ENNEMI d'ETAT de T. Scott.

test DVD par Christof 13

Partager cet article

Repost 0
Published by Oreo33
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Oreo33
  •  Oreo33
  • : Un imbécile heureux !
  • Contact

Profil

  • Oreo33

Recherche