Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juin 2008 5 13 /06 /juin /2008 15:51



Imaginez. Vous voyez un film étant jeune. Vous gardez en souvenir le visage d'un acteur. Or dans ce film c'est l'image finale de Walter Matthau qui était restée dans ma mémoire. Mais ce film outre son histoire et son lieu original est connu pour être l'une des nombreuses influences de Cuentin pour reservoir Dogs (hé oui Tib)

Petit résumé piqué sur allocine
"Quatre hommes armés prennent d'assaut un train du métro de New York et demandent un million de dollars de rançon pour la vie des passagers. Le lieutenant Garber est en charge de l'affaire."

Le film de Joseph Sargeant sorti en 1974 est une adaptation du roman de John Godey. Un best-seller (j'avoue je ne l'ai pas lu).

L'action se déroule en grande majorité dans le métro de New York. Le début du film nous présente un générique avec une musique de David Shire (mix de funk et de jazz). puis vue d'une rue de New York. Nous suivons un homme se dirigeant vers la station de métro de la 39ème rue. Il monte dans le métro. Il sera rejoint par 3 autre hommes dans les arrêts suivant soit la 51ème rue, Grand Central Station et la 28ème rue. A noter que les hommes sont habillés de la même façon (impers, lunettes, moustaches, portent un paquet) et que les hommes ont un surnom M. Vert, M. Gris, M. Brown et M. Bleu.

Souvenez-vous la scène dans reservoir Dogs quand Laurence Tierney prononce:
"Here your names :
Mr Brown, Mr White, M Blonde, Mr Blue, Mr Orange ,Mr Pink.
Why am I Mr Pink ?
Because you're a faggot allright ?

En fait après le départ de la station 28ème rue les pirates forceront le conducteur à s'arrêter entre 2 stations et détacheront les rames arrières. Ils prendront en otage 18 passagers.
Dans les otages un rien cliché maintenant il y aura entre autres une femme et ses 2 enfants , un vieux, une prostituée, un noir homosexuel, une bourrée, des hispaniques...

Après avoir énoncés leur intentions plus ou moins crédibles aux passagers, les pirates annonceront leur intention aux responsables du métro.

M. Blue:
"Vous restez tous assis. Je tirerai qur quiconcque esaie de se lever"
Rires des passagers.

M. Grey
"L ferme".

M. Blue (vue en contre plongée)
"Mesdames et Messieurs, voyez cette arme. Puissance de tir : 750 balles de 9 millimètres par minutes. En d'autres mots, si vous vous jetez sur moi en même temps, aucun d'entre vous n'aurait le temps d'avancer d'un centimètre.

Un gosse souriant:
"Maman, c'est des vrais fusils ?"

M. Blue (gros plan sur le visage)
"J'éspère m'être bien fait comprendre."

L'un des forces de ce film c'est qu'il jongle admirablement dans le tragique et le comique. Avec un casting prestigieux et des second rôles inoubliables.
Robert Shaw en M. Blue
Walther Matthau le Ltd Garber
Hector Elizondo en M. Grey
Martin Balsam en M. Green
Earl Hindman en M. Brown
Jerry Stiller en Rico Patrone
Julius Harris en inspecteur Daniels (que les fans de James reconnaitront, il a joué le gars avec la pince dans "Vivre et Laisser Mourir")

Le film est tragique par la mort d'innocents et détemination des pirates (le regard froid de M. Blue) et comique grâce aux dialogues et un Walter Matthau dépassé.
Il faut dire aussi que son look est assez marrant (voir la photo avec sa cravate jaune).

La saga des répliques (excuse Klatuu je te l'emprunte)

Après avoir libérer les passagers des rames arrière la femme avec les enfants demande:
"Je pense qu'il n'y a pas d'inconvénient à ce que les enfants aillent à l'école."

Le petit vieux :
Excusez-moi Monsieur. Ne pensez-vous que nous pourrions être mis au courant de la situation suivante ?"
M. Blue:
La situation est la suivante : vous êtes détenu par 4 individus très dangereux armés de mitraillettes."
Le petit vieux:
"Quand on pose une question idiote."

M. Blue :
"Il ne vous sera fait aucun mal tant que vous obéirez".

Le noir homosexuel :
"C'est ce qu'on m'a dit au Viet-Nam et j'ai encore le cul plombé."

Ce qui est aussi intéressant dans ce film c'est de voir la difficile collaboration entre les forces de police, la police du métro, le poste de commande, la mairie.
Avec un bon suspense (peu de temps morts), une petite critique de la bureaucratie de New York, une excellente photographie (les scènes dans le noir),une musique cool, des persos convaincants "Les pirates du métro est un film qui lorgne aussi bien vers le comique (genre des persos qui s'en foutent mais qui vont se révéler) que le tragique.

A voir en VO mais aussi en VF pour les répliques (le DVD UK proposes des sous-titres peu convaicants pour certaines répliques).
A noter que le film a quelques similarités pour la situation de crise avec "Super Express 109". A noter aussi que le titre du film Pelham one two three indique la station et l'heure de départ et que cette ligne existe toujours.

J'en dévoile pas trop mais bon je trouve l'affiche ciné géniale et que le film se passe à New York (j'adore cette ville). Pour mieux vous convaincre de découvrir ou redécouvrir ce film voici la BA tirée du site mgm. (les autres BA de la catégorie action sont intéressantes aussi, ah la nostalgie)

 

Trailer

Partager cet article

Repost 0
Published by Oreo33
commenter cet article

commentaires

Vlad 12/04/2009 12:07

Non je n'en fais pas trop maitre Obi-wan Oreobi. Laisse moi être ton disciple j'ai déjà recolté une Dragon ball à sept étoiles ca compte non ? ^^

Oreo33 21/10/2010 14:52



Euh, je pense que les propos deviennent suspects d'un coup. ^^


 



Vlad 22/03/2009 12:04

Salut l'ami,

Je passais dans le coin car je suis en train de rédiger mon avis sur "Les pirates du métro" que j'ai vu grace à toi. J'implore ta clémence maitre en tout cas pour ce que je pourrais écrire. Ne m'en voulais pas je ne suis qu'un vil esprit qui peine à atteindre le sommet de l'olympe de la cinéphilie ^^

Vlad

Oreo33 12/04/2009 11:32


T'en fais pas trop ?

Content que tu ais aimé ce film et que le vrai Maître t'es convaincu de le découvrir. Je ne suis pas encore padawan.


Présentation

  • : Oreo33
  •  Oreo33
  • : Un imbécile heureux !
  • Contact

Profil

  • Oreo33

Recherche